Durabilité

 

Le présent Projet  est censé contribuer au renforcement des capacités des structures bénéficiaires. Sa viabilité passe par une mise en œuvre qui s’inscrit dans la réforme de l’Administration Publique afin d’assurer une bonne complémentarité entre la logique fonctionnelle du TOKTEN et la  logique institutionnelle du PREMA.


La pérennisation de ses acquis passe non seulement par l’appropriation par les agents publics des connaissances et outils mis à disposition par les Experts, mais aussi par le suivi de leur application après la réalisation des missions. Par ailleurs, afin de garantir une meilleure appropriation par les structures bénéficiaires, un inventaire exhaustif des pratiques et outils de référence développés par les Experts sera périodiquement réalisé. Par la suite, les pratiques et outils jugés pertinents seront pris en compte dans le cadre de la réorganisation et la modernisation de l’administration.


Compte tenu de l’absence d’une politique de formation/recyclage et de l’évolution rapide de l’environnement du travail,  une proportion importante des agents publics ne disposent pas aujourd’hui des qualifications correspondantes à leur poste. A ce titre, la pérennisation va aussi aller de pair avec la remise aux normes des Centres de formation, y compris la création de l’Ecole Nationale d’Administration, afin de donner aux agents publics les qualifications nécessaires à la réalisation des missions de services publics.


Ces différents éléments ne pourront se mettre en place de manière effective que si l’Etat améliore significativement ses ressources financières.  En effet, l’administration publique ne pourra jouer le rôle que l’on attend d’elle si ses agents publics ne disposent pas d’un salaire adéquat et les services publics d’un minimum de fonctionnement. D’où le besoin de renforcer les capacités de mobilisation des ressources internes.


Enfin, pour contribuer à la durabilité, il sera mis en place un dispositif permanent pour insérer les cadres de la diaspora dans l’administration (structures pérennes, programmes ou agences de l’Etat) ou dans le secteur privé. Cela suppose, d’une part, une avancée significative dans la mise en œuvre du PREMA, et d’autre part, un environnement des affaires incitatif pour faciliter la création d’entreprises par les cadres de la diaspora.


Au-delà de l’objectif du Projet en soi, les activités mises en œuvre auront aussi un effet de levier à trois niveaux:
-    L’amélioration de l’environnement de travail en faisant bénéficier aux autres structures les leçons apprises de la mise en œuvre du Projet ;
-    Certains Experts pourraient s’installer définitivement en Guinée à la suite de la réalisation de leur mission, le Projet leur donnant l’opportunité d’un retour graduel mieux préparé ;
-    La perception que grâce à la diaspora des conditions de travail et de vie en Guinée pourraient s’améliorer avec l’intervention de certains membres de cette communauté dans le cadre des missions TOKTEN. Cela pourrait créer un effet d’entrainement au sein de la diaspora à travers des séjours professionnels spontanés.

Espace Candidats

Agenda du Projet

Temoignages

Partenaires